Parlons tricot…

Les mois de mai et de juin sont à mon goût les plus beaux pour les fleurs du jardin. Ni trop chauds, ni trop froids, quand on a la chance d’avoir du beau temps c’est un régal pour les yeux !

Morceaux choisis des fleurs du moment, un iris à la belle couleur orangée :

[photopress:iris08.jpg,full,centered]

Et des géraniums (sur fond d’iris) que j’apprécie beaucoup pour leur couleur :

[photopress:geraniumiris_1.jpg,full,centered]

Par contre, cette jacinthe ne fleurit pas au jardin : :rolleyes_tb:

[photopress:chalejacinthes.jpg,full,centered]

Voici le « Hyacinth lace Shawl » d’Evelyn Clark. Je le tricote avec de la laine filée main, un mélange de mérinos et soie.
C’est Midian qui m’avait offert la fibre non filée lorsque j’étais allée lui rendre visite l’été dernier. Une mèche dans un superbe dégradé de couleurs que j’ai conservé au filage, et retordue avec 1 brin de soie. J’ai 650 mètres à peu près, et je voulais un châle qui mette en valeur les nuances du fil. Donc un châle pas trop complexe, qui commencerait par le haut, et qui utiliserait de manière idéale mes 650 mètres. J’ai mis du temps à le trouver…

Central Park Hoodie a bien avancé, j’en suis à la capuche :

[photopress:centralpark080523.jpg,full,centered]

La couleur n’est absolument pas celle-ci dans la réalité. Les appareils photos ne savent pas rendre les nuances de la laine tweedée !

Côté tissage, j’ai monté une chaîne et commencé un projet (je ne sais pas ce qu’il deviendra, étole ou sac…), cette fois-ci je me suis lancée dans un motif à deux couleurs (en chaîne et en trame), avec de la « BB mérinos » de chez Fonty

[photopress:tissage080523.jpg,full,centered]

Les lisières ne sont pas terribles, je dois encore travailler ma régularité au tissage. La BB mérinos est très élastique et j’ai mal tendu mes fils de chaîne, mais les erreurs permettent d’avancer.

Le tissage me plaît de plus en plus… Et puis, je vois également mes fils faits-main d’un autre oeil…. car il me semble souvent plus facile de les tisser lorsque j’en ai de petites quantités, que de les tricoter. En plus, avec un Cher&tendre qui couds, c’est l’occasion de « fabriquer » ses tissus.

C’est pourquoi je me suis enfin décidée (ahem, j’entends déjà Fleur me dire « je le savais, je le savais » :tongue1_tb:), et je vais avoir un métier à tisser à cadres, un qui ne prends pas trop de place, qui se pose sur une table. Inutile de vous dire que je suis impatiente de le recevoir et de m’y mettre…:jittery_tb:

Tissage, le retour

Samedi dernier, par un soleil magnifique, je suis allée rendre visite à Florence (alias Pouxy sur le forum filage). Florence file et s’est spécialisée dans les poils de chien via son site Canilaine. Elle réalise également de superbes bijoux en pâte Fimo et depuis peu, des merveilles en porcelaine froide. Si vous ne connaissez pas encore son site Fimolaine, je vous invite à y faire un petit tour.

C’est donc avec plaisir que j’ai revu la dynamique Florence, fait connaissance avec son mari et ses enfants, tous charmants et adorables, pour une journée vraiment sympathique :bye_tb:

J’ai aussi vu des poules, des oies, des canards, des chèvres naines, des lapins nains angora, un cochon d’inde, le chat, les chiens (Sacha la Leonberg est très impressionnante par sa taille, mais très gentille), j’ai vu aussi Gamin l’âne :

[photopress:gamin.jpg,full,centered]

Et puis Bigoudie :

[photopress:bigoudie.jpg,full,centered]

Bigoudie la truie, se promène en liberté dans la cours, sans rentrer dans la maison ni s’échapper. Moi qui adorerait avoir un cochon nain, j’ai encore plus envie… :innocent1_tb: (et puis je voudrais aussi un âne, mais chuuuut)

J’ai beaucoup admiré les bijoux et porcelaines froides de Florence :

[photopress:patesaflo.jpg,full,centered]

Bref c’était une journée extra ! :cool1_tb:

Côté tricot, j’ai tout juste terminé hier Celtic Dream :

[photopress:celticdreamfini.jpg,full,centered]

Me voilà avec un seul encours sur les aiguilles, le Central Park Hoodie, ce qui n’est pas pour me déplaire vu que j’ai peu de temps à consacrer à mes tricots en ce moment.

Par contre, j’avais momentanément « lâché la patate » du tissage (mes débuts ici et ). Et c’est Joëlle qui m’a donné envie de reprendre, en me donnant plein d’explications et de conseils. Et puis, de voir ses réalisations avec le même type de métier que moi, m’a définitivement contaminée je crois :wink1_tb:

Un cône de mohair traînait sur une étagère, il ne m’en fallait pas plus pour que je me lance. Et donc, ça donne ça :

[photopress:etole2.jpg,full,centered]

Le démarrage de l’étole, une fois la chaîne montée.

[photopress:etole1.jpg,full,centered]

C’est presque fini, la trame est complète, je m’apprête à couper la chaîne pour libérer l’étole.

[photopress:etoletissage.jpg,full,centered]

Et enfin, mon étole une fois lavée et grattée (pour faire sortir les poils). Je n’ai pas choisi la facilité pour m’y remettre, mais j’avais très envie d’une étole en mohair alors…

Les fils de chaîne et de trame sont en Calypso de chez Fonty, j’ai utilisé un peigne de 10 dpi (trous espacés), et sauté un trou sur deux pour espacer encore plus la chaîne et éviter que les fils ne s’accrochent entr’eux. Ce ne fut pas évident de bien tisser, mais j’y suis arrivée. Je louche maintenant sur un cône de soie recyclée, à moins qu’entre temps j’attaque de la BB mérinos dans plusieurs couleurs… :ponder_tb:

Et dès demain je met le cap sur la Haute-Saône pour le stage filage. Dimanche 11 mai, je participe également à un marché Renaissance à Faverney en Haute-Saône, spécial artisanat. Il y aura donc des fileurs, des tisserands et d’autres artisans. Si vous êtes dans la région n’hésitez pas à passer y faire un tour !

Autour du coton

Le week-end passé était placé sous le signe du Togo. Je me suis prise à rêver qu’un jour, peut-être… En attendant, c’est le Togo qui est venu à moi, et qui m’a laissé ce souvenir très précieux pour une fileuse passionnée autant par les techniques de filage que par le côté traditionnel du filage :

[photopress:fuseaucoton.jpg,full,centered]

Le coton a été glané dans les champs (ramassé après la récolte) par une vieille femme togolaise, puis elle l’a filé directement sur ces bâtons de bambou (on dirait ?). L’aiguille pour échelle, fait 3 mm de diamètre, on voit que le fil est très régulier, j’ai encore des progrès à faire pour améliorer ma régularité sur mon rouet de compèt’ occidental… Ces deux fuseaux me font beaucoup réfléchir sur la nécessité d’avoir des outils perfectionnés, car ils sont beaux dans leur simplicité. Je ne sais pas combien de temps il a fallu à cette vieille femme pour filer un seul de ces fuseaux. Ils pèsent environ 120 grammes, le coton n’a pas été cardé avant filage, juste égrainé.

Ma visite venue du Togo m’a aussi laissé du coton égrainé, assez pour que je puisse faire des expérimentations de filage et de teinture. J’aime le coton, l’odeur du coton. C’est une fibre étonnante, qui n’a rien à voir avec le coton hydrophile, blanchi et traité pour absorber l’eau, et qui crisse méchamment aux oreilles et aux doigts. Le coton « brut », tel qu’il sort de sa capsule quand la fleur s’est transformée en graine, est de couleur crème (en fait, un peu comme avec les moutons, on a sélectionné les plants qui donnent du coton crème, car il existe différentes nuances, du crème au beige plus ou moins foncé), doux, chaud au toucher et léger.

Premiers essais de teinture, teinture Dylon universelle et micro-onde.

[photopress:coton2.jpg,full,centered]

J’ai tout fait à peu près au pif, dans un pot de yaourt vide, je met environ 1 cuillérée à café bien remplie de sel, un quart de cuillérée à café de teinture (ajuster selon l’intensitée voulue), je remplis le pot d’eau chaude, je mélange bien. Puis je mets mon coton, préalablement lavé et humide, dans un récipient plastique (qui ne sert qu’à ça), la teinture avec, je mélange, je pose le couvercle puis micro-ondes. 2/3 mn plein régime, 5 mn de pose, 2/3 minutes à nouveau plein régime. Je laisse refroidir, je rince et voilà.

Même chose avec ce bambou en ruban, on reste dans les fibres cellulosiques, qui ne se teignent pas toujours avec les mêmes teintures que la laine. Toujours des teintures Dylon universelles au micro-ondes, même recette que ci-dessus :

[photopress:bambou.jpg,full,centered]

On change de matière, cette fois c’est un mélange de blue-faced leicester et soie tussah, teinture pour soie :

[photopress:bflsoie.jpg,full,centered]

Je bavais d’envie devant les roux, cuivres et bronze des copines du forum filage, Monique et Florence m’ont donné des trucs pour y arriver, voici mon premier essai mais il ne me plaît que moyennement car je n’ai pas réussi à reproduire ce dont je rêve. Il me faut encore de la pratique.

J’ai commencé à tricoter une paire de chaussette avec mon mélange mérinos/tencel/nylon :

[photopress:ccp_080316.jpg,full,centered]

Le talon est en rangs raccourcis à mailles doubles, technique que j’ai pu tester la première fois sur mes chaussettes à perles. Au début, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour arriver à un résultat qui me convenait, maintenant j’ai compris le truc et ça va mieux. Tutoriel en images très bientôt.

Et Celtic Dream ? Il avance, depuis cette photo, un bras lui a poussé.

[photopress:celticdream_080316.jpg,full,centered]

Le week-end prochain aura lieu le Show spécial Alpagas à Vierzon, l’entrée est gratuite, j’y serais avec un petit stand de filage. Bon week-end à tous !