Le temps passe

Ouh là, ça faisait un moment que je n’avais pas mis mon blog à jour !

Dans les tissages, je me rends compte que je ne suis pas à jour de mes réalisations. Commençons par le plus récent, encore sur mon métier, un tissage en alpaga, chaîne et trame, 10 fils au centimètre, armure dentelle sur 8 cadres :

Écharpe en alpaga 20/2

Avant cette réalisation, je me suis amusée à explorer le tissage avec deux ensouples. Une deuxième ensouple (là où s’enroule le fil de chaîne avant d’être tissé) s’avère utile lorsqu’on utilise deux fils de chaîne distincts (matière et/ou épaisseur différente), entr’autre.

J’ai aussi profité de ce test pour essayer du fil de chanvre 12/2, et je l’ai associé avec du coton mercerisé, le côté mat et foncé du chanvre met vraiment bien en valeur le rouge brillant du coton.

Chemin de table en chanvre et coton mercerisé.

Détail du motif :

Chemin de table en chanvre et coton mercerisé. Détail

Et voici à quoi ressemblait ce chemin de table en cours de tissage, le fil rouge est sur l’ensouple du bas tandis que le fil de chanvre est sur la plus haute.

Utilisation de deux ensouples pour réaliser le chemin de table

L’ourdissage est un peu délicat dans ce type de tissage mais ensuite il n’y a besoin que d’une seule navette pour réaliser le chemin de table.

J’ai continué mes tests de deux ensouples avec un autre chemin de table en 100% coton mercerisé cette fois :

Chemin de table en coton mercerisé, armure ceinture de moine.

Le modèle est fortement inspiré par une photo que j’ai vu sur internet, mais j’ai utilisé un fil plus fin et 3 couleurs.

Un peu avant ces essais, j’avais tissé ce chemin de table, ou étole au choix, en coton mercerisé aussi, 10 fils au cm et motif sur 8 cadres :

Chemin de table ou étole en coton mercerisé.

Toujours dans les essais, mais plus aucun rapport avec le textile… Cette année j’ai décidé de « faire » des poussins.

Poussin Faverolles de 1 jour

Je continue dans l’élevage de la race Faverolles, et je commence aussi une race locale, la Meusienne, un très proche parent de la Faverolles. N’ayant pas encore de coq, il me fallait trouver des œufs fécondés, que j’ai mis en couveuse.

Parallèlement, mes poules naines Pékins se sont mises à couver, je leur ai laissé quelques œufs, et j’ai eu la surprise de voir que le coq a bien assuré !

Deux frérots Pékins

Ces poussins ont été élevés avec leur mère, hélàs ce sont deux coqs et je ne pourrais pas les garder.

Poussin et sa maman

Comme ma première incubation artificielle ne m’a pas donné de résultats très satisfaisants, j’ai pu obtenir d’autres œufs et refait une incubation.

Poussin Meusienne de 1 jour

Poussins Meusienne de 1 jour

Tout ce petit monde grandi très vite !

6 réflexions au sujet de « Le temps passe »

  1. Ravie d’avoir de tes nouvelles ! Je vois que tu es aussi douée pour le tissage que pour le tricot. Et maintenant avec des poussins, une vraie fermière ! :clap_tb:

  2. Salut!!! de très jolis projets et j’adore le petit poussin sous les plumes de sa mère. awww. heureuse que tu sois toujours là :smile2_tb:

  3. Bonjour sandrine ,comme je suis contente de voir que tu est devenue propriétaire de ta maison…et oui je me souvient tu voulais partir proche des trois frontière ,la vie en a décider autrement et puis cest bien.je passerais un jour te voir cela fait si longtemps que tu est la fidèle sur le net!
    a bientot le bonjour au boss et un calin a tous tes petits animaux!

  4. Bonjour,
    Bravo pour les faverolles. Si un jour vous en vendez, (Faverolles ou Meusiennes) je suis preneuse ! C’est pas facile à trouver par ici (74)
    Cordialement

  5. Ping : Les poussins ont bien grandi | Blog Tricofolk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *