Rocket Stove et chauffage écologique

Encore une longue absence, mais pour une bonne raison (comme toujours… :king_tb:)

Voilà déjà quelques temps que Cher&tendre et moi avions en projet de remanier et refaire complètement notre séjour-salle à manger, et l’idée de construire notre propre moyen de chauffage a fait son petit chemin aussi…

C’est ainsi que, mûs par un instinct de conservation probablement, nous nous sommes empressés de nous mettre à l’œuvre à la fin de l’été, laissant tomber tous nos autres gros projets en cours, pour nous consacrer à la construction d’un poêle à bois de masse, de type « rocket stove », et accessoirement pour refaire complètement à neuf notre salon. Chez nous, refaire le salon, cela veut dire construire les meubles qui vont avec.

Mais qu’est-ce que c’est qu’un poêle de masse ? Wikipédia le dit mieux que moi :

Un poêle de masse ou poêle à accumulation est un appareil de chauffage qui compte sur des matériaux lourds (pierre, brique, béton) pour accumuler l’énergie d’une flambée rapide et intense (environ 2 h) et restituer longuement la chaleur une fois le feu éteint (jusqu’à plus de 24 h).

La diffusion de chaleur se fait notamment par rayonnement infrarouge. Les poêles à accumulation disposent également d’un circuit d’échange (canaux ou chicanes) permettant de récupérer la chaleur des fumées avant leur évacuation par le conduit.

Une autre particularité de cette technique est la combustion à très haut rendement réel (entre 80 et 87 % du PCI – pouvoir calorifique inférieur du bois), ou post-combustion, réduisant les émissions de monoxyde de carbone, particules fines et autres polluants habituellement générés par la combustion au bois.

Cher&tendre, chargé de mission pour la construction dudit poêle de masse, a opté pour une variante, le « rocket stove ». Là encore, Wikipédia vous dira mieux que moi ce que c’est :

Le Rocket stove ou poêle Rocket (fusée) est un type de poêle de masse appelé ainsi à cause du son qu’il produit en fonctionnement, semblable à celui d’un tuyère de fusée.

C’est un foyer semi-ouvert composé :

* d’un orifice d’alimentation permettant l’arrivée d’air et la mise en place du combustible ;
* d’une chambre de combustion ;
* d’une cheminée d’évacuation isolée.

C’est cette isolation qui est responsable de l’excellent tirage produisant le son caractéristique.

Nous avons opté pour construire un Rocket stove parce qu’il semblait plus accessible à des novices en poêle de masse ET en maçonnerie. Et sa simplicité en même temps que son efficacité, nous attirait. Nous avons utilisé plus de 500 briques, pour un poids total d’environ 1,5 tonnes, ce qui classe notre poêle de masse dans la catégorie des « petits » (certains poêles peuvent peser jusqu’à 3 tonnes, voire davantage).

Nous avons équipé notre poêle d’une banquette chauffante, l’évacuation des fumées passant dessous avant d’aller dans la cheminée.

Allez zou, les photos !

Le début des travaux, avec la double-cheminée au milieu, le foyer à droite (le chargement du poêle se fait dans l’autre pièce, nous avons ouvert la paroi. Ainsi, le séjour reste sain et exempt de toutes ces fines poussières de cendre qui salissent tout et qui bouchent les bronches).

L’enceinte visible, de couleur ocre, avec la « cheminée à double-enceinte » et en bas la sortie des fumées.

La sortie des fumées ; avant d’entrer dans la cheminée, les fumées vont se promener sous une banquette et sortir par l’orifice prévu sur la gauche.

La future banquette et le tuyau des fumées qui circule dessous avant d’aller dans la cheminée :

Et voici le poêle terminé :

L’expérience fut intéressante mais éprouvante (nous n’avons pas pris de congés pour rénover notre séjour). Il n’est pas si difficile de concevoir un poêle de masse, et qui fonctionne, bien que notre poêle soit perfectible (le prochain sera encore mieux).

Nous faisons 1 à 2 feux par jour, selon la température extérieure. Nous brûlons beaucoup moins de bois qu’avant, et nous avons beaucoup plus chaud.

La chaleur est douce, pas de sensation de chaud-froid ni de courant d’air. Le poêle est moins contraignant à l’usage qu’un poêle classique, une fois le feu terminé, il n’y a plus à se soucier de rien. Par contre, il y a un effet « retard » entre le moment où l’on fait un feu, et le moment où le poêle commence à rendre la chaleur : environ 3 heures pour le nôtre. Plus le poêle est « de masse », et plus grand est cet effet retard.

La banquette chauffante est un vrai délice pour tricoteuse…

Maintenant qu’on a découvert les joies du Rocket stove, impossible de revenir à un poêle à bois classique, cher, peu efficient, salissant.

Vue d’ensemble de notre séjour complètement refait de nos petites mains :

A part ça, un peu de tricot, un peu de filage.

Des moufles, modèle « Hippocampus » sur Ravelry (existe en français) :

Laine cardée et filée main, mélange de mérinos et d’algues. J’ai fait un retors navajo pour conserver l’alternance des couleurs créée au cardage.

Et puis une autre paire de moufles issues de l’ouvrage « Selbuvotter » :

Laine « industrielle », mais teinture rouge à la cochenille.

20 réflexions au sujet de « Rocket Stove et chauffage écologique »

  1. :thumbup_tb: Superbe salon ! vous avez drôlement bien travaillé…et, je découvre le Rocket Stove ! Je vais montrer ça à Marc !!!
    Bizzzz

  2. Cou-cou ! votre banquette chauffante est excellente ! Bravo pour ces projets. J’aime les deux modèles de moufles…je crois qu’ils sont peut-être déjà sur ma liste Ravelry (?)si non, ils y seront bientôt ! Joyeux Noël. A. xx

  3. Ah! Mais c’est tres joli le resultat fini! J’aime beaucoup ta banquette avec tous les coussins! Les moufles sont splendides, mais cela va sans dire !

  4. beau travail pour le poele , nous avons aussi opté pour le bois mais couplé au fioul ( beurk ) car ici il fait plus froid , quel courge de trouver le temps de faire tout ça!

  5. Comme d’habitude de supers projets !!! Ca change sacrément l’allure de la pièce !!! c’est super comme cela !!! Ah simplement pour la banquette chauffante je viendrais bien vous faire un petit coucou !!! ça fait un bail que je ne suis pas venue vous dire bonjour !!!

    (naturellement le gâteau au chocolat fera parti du voyage…….. ) ;-)

    Tes moufles Hippocampus sont très belles et tu es sacrément bien arrivée à refaire le dégradé……. Une vraie fée du filage !!! :thumbup_tb: :thumbup_tb:

    Et naturellement Bravo à Cher et Tendre pour les travaux de gros oeuvre !!! :thumbup_tb: :thumbup_tb:

  6. Je ne connaissais pas du tout cette technique de chauffage – Merci de nous faire partager ton expérience – J’aime bien les moufles surtout les rouges

  7. Il faut que je photographe ça maintenant, vu que mes anciennes photos ne correspondent plus à la réalité. Allez, de joyeuses fêtes pour vous deux!

  8. Oh dis donc, je comprends mieux ton absence. Ce four est une merveille d’ingéniosité et la banquette chauffante me fait rêver. J’imagine à quel point l’art du tricot doit devenir un vrai plaisir, sans parler de celui de la sieste :mrgreen:

  9. :clap_tb: Alors là Chapeau….bas!! vous avez bossé comme des bètes mais le résultat est génial, doit faire bon dans ce salon….
    Bravo pour tout

  10. et ben, je vois qu’il n’y a pas que dans le tricot que vous avez du goût. bravo pour votre perséverance pour la construction du poële et j’adore l’idée de la banquette, le séjour est aussi très réussi !

    bizz
    babafamily

  11. Waouh! C’est superbe! Et vous avez abattu un boulot de forçat!!!
    Je les aime beaucoup aussi, les mitaines hipocampes.
    Mais bon, je suis vraiment dans une période creuse côté tricot et créativité…… C’est bizarre, d’ailleurs, comme impression……ça ne m’était jamais arrivé auparavant, et là, ça dure, ça dure….. Il faut vraiment que je me secoue!

  12. Félicitations pour les travaux dans la maison, ça donne envie de venir boire une tasse de thé auprès du poele avec un tricot.
    superbes les moufles! j’adore les laines…
    Je suis plus ou moins en train de faire les mêmes!
    Amitiés

  13. Ping : Rocket stove, un an après | Blog Tricofolk

  14. bonjour
    très joli le rocket stove, et astucieux le chargement dans la pièce d’à coté. pas trop contraignant pour surveiller le feux ?
    par contre au niveau du banc, vous auriez dû réaliser la circulation directement dans la brique, vous auriez récupéré plus de chaleur et plus vite. vous avec rempli le banc de sable ou laissé comme sur les photos ?

  15. Superbe !
    Juste une remarque…Je reste un peu sur ma faim sur le côté technique de la bête.
    Enfin, je ne vois pas de trappe de ramonage du long banc. Comment gérez vous cela ?
    Il y a beaucoup d’espace entre le coeur du poele et l’habillage en brique claire. Avez vous laissé cela tel quel ou remplissage et avec quoi ?
    Merci en tout cas pour ce partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>