Eucalan et lavage vert

EucalanL’Eucalan, dans le monde de la laine, qui ne connaît pas ? Cette lessive enrichie en lanoline, et qui lave miraculeusement sans rinçage ?

Il faudra tout de même un jour m’expliquer comment l’on peut laver sans rincer, car laver signifiant « enlever les souillures », si l’on ne rince pas pour éliminer les souillures, elles restent. Avec en prime la lessive qui a servi à « laver », contribuant encore plus aux souillures futures (qu’on relavera sans rincer, etc, etc…). Ça vous viendrait à l’idée de faire tremper vos cheveux dans votre shampooing sans les rincer ?

Eucalan communique sur l’aspect naturel, non toxique, biodégradable de sa lessive à la lanoline. Sauf que je suis tombée sur l’INCI de l’Eucalan et que j’ai fait quelques rapides recherches…

Voyons donc cet INCI :

Contents CAS.-no.
Aqua 7732-18-5
Ammonium Lauryl Sulfate 68081-96-9
PEG-75 Lanolin 61790-81-6
Ammonium Chlorid 12125-02-9
Cocamide MEA 68140-00-1
Hydroxypropyl Methylcellulose 9004-65-3
Methylchloroisothiazolinon 26172-55-4
can content scents, depending on fragrance:
Grapefruit: contains Limonen —————–
Eucalyptus: contains Limonen 8000-48-4
Lavender: contains Linalool

Que dit le site « La vérité sur les cosmétiques » concernant ces INCI ? Voici une capture-écran de ma recherche :

INCI de l'Eucalan sur le site "La Vérité sur les Cosmétiques"

INCI de l’Eucalan sur le site « La Vérité sur les Cosmétiques »

Et bien, pas grand’chose de naturel dans tout cela !

Ammonium Lauryl Sulfate, ou SLA : il s’agit d’un détergent, dont l’origine n’est pas très certaine (surtout pour le numéro CAS 6801-96-9), classé chimique par le site de Rita Stiens. Très utilisé dans les shampooings car bon marché, c’est un tensio-actif classé irritant. Page wikipédia.

PEG-75 Lanolin : c’est notre fameuse lanoline, mais elle a été rendue soluble dans l’eau par un procédé d’ethoxylation.

Les PEG sont des substances obtenues par éthoxylation , utilisées en tant qu’agent humectant pour les PEG, émulsifiants (tensioactifs ou solvant) pour les esters de PEG. L’éthoxylation est un procédé chimique « dur », source de résidus très polluants.

La lanoline, par définition, est une cire, donc non soluble dans l’eau. Peut-on encore parler de lanoline naturelle ? D’autant que le procédé est très chimique et polluant.

Ammonium Chloride : le chlorure d’ammonium, d’origine minérale, à priori dans le cas de l’Eucalan, c’est un rectificateur de pH.

Cocamide MEA : Avec la DEA  et la TEA, la monoethanolamine (MEA) est un épaississant et émulsifiant (source).

Ils peuvent réagir avec d’autres substances et former des nitrosamines cancérigènes. Ils peuvent provoquer des réactions allergiques, des irritations et peuvent être toxiques si ils sont absorbés sur de longues périodes. Ils sont nocifs pour les poissons et la faune.

Hydroxypropyl Methylcellulose : il s’agit d’un agent de charge (E464) filmogène. C’est un « dérivé chimique d’une cellulose dont l’origine peut aussi être transgénique » (source).

Methylchloroisothiazolinon : un conservateur bon marché  qui remplace les parabens, mais qui est très allergisant. Informations ici et ici.

Alors, avec l’Eucalan, à quoi avons nous affaire ?

À une lessive chimique fabriquée avec des ingrédients bon marché, où la lanoline n’est plus vraiment naturelle car fortement modifiée ; elle devient un argument de vente commercial plutôt qu’un réel actif. Ce n’est pas la lanoline qui va rendre vos tricots souples et gonflants lorsque vous les « lavez » à l’Eucalan.
Ce n’est pas une lessive douce pour la laine car les tensioactifs utilisés sont réputés agressifs. Or la laine, les cheveux, c’est de la kératine.
Et par souci d’économie pour tirer toujours plus sur les marges bénéficiaires, on allonge le produit à l’eau et aux épaississants, ce qui rend obligatoire l’ajout d’un conservateur chimique.

En résumé Eucalan n’est ni bon pour la laine, ni bon pour nous (surtout qu’il n’est pas rincé) ni bon pour l’environnement. Un bel exemple d’écoblanchiement

Vous obtiendrez le même résultat (pour moins cher) en lavant vos lainages avec un shampooing doux, et éventuellement en utilisant un après-shampooing.
Mais le vrai retour aux sources du lavage de la laine, c’est d’utiliser du vrai savon noir à l’huile de lin.

7 réflexions au sujet de « Eucalan et lavage vert »

  1. Merci Sandrine, après la lecture de ton article, je me félicite de n’avoir jamais lavé de pull avec Eucalan (très réputé pourtant) ; j’ai toujours utilisé du shampoing « Dop » dans le temps et le moins cher bio depuis une décennie. Bravo pour cette explication.

  2. J’ai été très intéressée par ton article, j’ai toujours trouvé « louche » un produit qu’on ne rince pas ! (je suis un peu une maniaque du rinçage !)
    Passez de bonnes fêtes
    XXX

  3. Savon noir oui mais sans huile de lin pour le lavage des textiles. Cela laisse une odeur à laquelle il faut s’habituer mais super efficace sur les graisses les plus tenaces. Le savon noir à l’huile de lin c’est pour l’entretien ménager des sols en particulier des tommettes. Mais celui sans huile de lin fait trés bien aussi.

    • Je me demande quelle huile de lin tu as utilisée pour ton savon noir qui laisse une odeur à laquelle il faut s’habituer ? A moins qu’il ne soit surgras et que l’huile ait rancie ? Il n’est pas nécessaire de surgraisser le savon noir.
      Celui que nous faisons ici, 100% huile de lin (d’origine française) n’a pas plus d’odeur que le savon noir d’huile d’olive. Et il nous sert donc à laver le linge (aucune odeur désagréable), la vaiselle, pour le ménage et les divers travaux de nettoyage.
      Nous réservons le savon noir maison à l’huile d’olive pour la peau et les cheveux. Je parle du savon là : http://blog.tricofolk.info/2015/09/21/du-savon/

      • Au temps pour moi ! Je parlais effectivement du savon noir à l’huile d’olive enrichie en huile de lin. Pas du 100% lin que je ne connaissais pas et que je n’ai donc jamais essayé. Le savon noir à l’huile d’olive a une odeur un peu pregnante et je le réserve donc au linge de maison. Désolée pour la méprise. Je verrais si je trouve ce savon noir 100% huile de lin.

        • Ah oui c’est possible que le savon noir à l’huile d’olive laisse une odeur sur les textiles, je ne l’ai pas essayé. J’ai fait une fois une crème hydratante à l’huile d’olive dont je n’ai pas apprécié du tout l’odeur forte au bout de quelques heures.
          En revanche pour la douche et les cheveux, pas de problèmes d’odeur, heureusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *