Création et Internet

Création et Internet c’est l’autre nom de la loi  Hadopi. Le gouvernement français cherche par tous les moyens à faire passer en force cette loi, allant même à l’encontre du parlement européen. Mais savez-vous vraiment en quoi consiste ce projet de loi ?

Plutôt qu’un long discours, je vous renvoie à ce documentaire libre.

Je vous renvoie également à cette interview de Benjamin Bayart, ou à sa vidéo ici, sur les risques de mise à mal de la neutralité d’internet.

4 réflexions au sujet de « Création et Internet »

  1. en gros c la bataille de ceux qui veulent gagner l’argent grace a leur travail et ceux qui veulent etre libre sur le net…ouep pas facile ce debat….car les deux ont des positions justes et injustes…mais bon cela ne peut pas m’empecher de penser, a moindre mesure, a toutes ces creatrices qui proposent leurs oeuvres sur les blogs qui se font plagier….est-ce du niveau du telechargement illegal?

  2. Je ne sais pas si un monopole sur la connaissance est indispensable et doit être (ou pas) payant, au gré de l’artiste ou des dépenses qu’il a faites pour protéger son oeuvre. En tous cas, les chercheurs ne sont pas protégés et la science a toujours progressé en étant « ouverte », contrairement au commerce. En France les ayants-droits, non seulement dans la musique mais dans la mode et le luxe sont puissants, et représentent beaucoup d’emplois…

  3. G. Orwell quand tu nous tiens ! encore une volonté répressive de plus, la notion de démocratie s’éloigne un peu plus chaque jour du sol français.

    du plus léger maintenant, et j’espère que tu ne m’en voudras pas de te mettre dans cette galère : j’ai élu ton blog alors si tu acceptes, à ton tour de…

    1. Mettre le logo sur ton blog
    2. Nominer 7 autres blogs
    3. Leur laisser un message sur leurs blogs pour leur annoncer la bonne nouvelle !
    4. Énumérer 7 choses que tu aimes

    à très bientôt

  4. Je suis de près ce projet de loi qui me semble mélanger 2 choses et pas forcément pour le meilleur :
    – le respect des droits d’auteur d’une part, qui concerne aujourd’hui le support web mais qui est chaque fois remis dans le panier dès qu’un nouveau support apparaît (cassette, cd, dvd…) : il me semble qu’il importe davantage d’informer 1) en quoi consiste ces droits, leurs étendues et leurs portées car je lis beaucoup d’ignorance à ce sujet ; 2) la valorisation des droits des créateurs en qualité de biens immatériels=biens matériels 3) de réfléchir sur la manière d’adapter droits et téléchargements en cherchant d’autres modèles économiques que ceux appliqués au commerce traditionnel ;

    – la pénalisation en bafouant le droit consitutionnel et le système judiciaire, ainsi que les libertés.
    Il y a un précédent : le permis à point fonctionne selon le même ressort et pourtant personne n’a déposé de recours auprès de la Commission Européenne contre cette anomalie. Ce qui me fait craindre le pire pour ce projet Hadopi.
    :mad_tb:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *