Opaline

Poinsettia le châle, avance au rythme de mes consœurs de tricot :

Poinsettia
J’ai de plus en plus de mal à le faire rentrer sur la photo !

Une idée me trottait dans la tête depuis quelques temps, à savoir mélanger de la soie tussah et de la laine. Mais pour mener au mieux cette opération un peu délicate, il faut être outillée. La cardeuse à rouleau est l’outil idéal, autant pour carder de la laine brute, que pour mélanger couleurs et matières.
Idéalement, il faut mélanger des fibres ayant les mêmes caractéristiques de grosseur et longueur. La laine du Polwarth est donc parfaite, car longue et fine (l’est-y pas mimi ce mouton :happy_tb:?).
En mélangeant de la soie et de la laine, j’obtiens une matière qui possède les caractéristiques des deux fibres, c’est à dire la brillance de la soie et l’élasticité de la laine (la soie n’est pas élastique). Et puis, c’est plus facile à filer que la soie pure.

Je décide de mélanger 25% de soie avec 75% de polwarth, et de ne faire dans un premier temps que 50 grammes de mélange.

Fibres
En haut à gauche la soie tussah, en bas à gauche le polwarth naturel, à droite la fibre mélangée partiellement.

Le résultat manque d’une touche de couleur à mon goût. Je rajoute des brins de rose ça et là sur la cardeuse.

Cardeuse en action
La laine brille, est légèrement laiteuse avec des reflets roses.

Je choisis de filer ce mélange très fin, les fibres me le permettent. Plus on utilise des fibres fines, plus on peut faire un fil fin, et inversement.

filage
On dirait de l’opale.

Le filage est une épreuve de patience. Plus le fil est filé fin, et plus il est long à filer (surtout que je m’applique ; je n’ai pas le droit d’éternuer sous peine de casser mon fil !).

ASC n’a pas assez avancé pour que je vous le montre en photo, j’ai fini la paire de chaussette en Opal 6 fils 1125 et commencé une autre paire.

22 réflexions au sujet de « Opaline »

  1. Ce qui est merveilleux c’est qu’avec toi on apprend toujours quelque chose, je ne connaissais même pas l’existence de ce magnifique mouton.
    Sa laine a l’air d’une douceur incroyable !
    Tu fais des progrès epoustouflants en filage, ton fil est incroyablement fin.

  2. magnifique! tu dois être ravie et je sais ce qu’il en coûte de prendre patience avec son fil. L’autre jour j’en ai filé un avec infiniment de patience et de temps et… la pelote que j’ai obtenue, une blanche, était mi-nu-scu-le: une demie once à peine, j’étais trop déçue. Du coup, j’y suis allé plus franco sur la brune et j’ai obtenu une jolie laine. Sauf qu’en la tricotant avec les pieux (6mm) mal aux mains, j’ai bien vu la différence!!! La blanche est adorable et très longue finalement… Du coup, je m’en vais reprendre tout cela avec application. Tu a l’air ravie avec ton carder: un peu de laine, un peu de soie, un peu de rose, tout ce qu’on aime!

  3. Ce mélange est magnifique et on a très envie de mettres ses mains dans les matières, autant brutes que travaillées. Ton Opaline est superbe, que vas-tu en faire ?

  4. Whooh-ooh, c’est magnifique!! Mais quelle patience et quelle application… on voit bien la brillance dans le mélange prêt-à-carder. Ca me rappelle Noël et les « cheveux d’ange »…

  5. Epoustouflantes, la finesse et la couleur ! J’espère que ce ne sera pas commercialisé, parce que je crois que je serais incapable de résister. Que comptes-tu donc faire avec ceci ?

  6. Le résultat est remarquablement fin. Ton Opale est une pure merveille. Quel ouvrage vas-tu réalisé avec ce fil? J’ai l’impression que ton filage devient de plus en plus régulier. On voit que tu acquiers de l’expérience. Bises. Lili.

  7. Ping : Blog Tricofolk » 2 poinsettias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *